Effet de la modification du paysage par l’homme sur la biodiversité dans les paysages de bocage : vers des indicateurs intégratifs (LANDBIO)

Soumis par Alain-Herve Le Gall le lun 13/12/2021 - 10:02
4 projets ont été sélectionnés dans le cadre de l'appel "Impacts sur la biodiversité terrestre dans l’anthropocène" financé par la FRB (Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité) et l'OFB (Office Français de la Biodiversité) pour caractériser l'impact des activités humaines sur la biodiversité terrestre, dont le projet 'LANDBIO' porté par Cendrine Mony (Université de Rennes 1, ECOBIO, OSUR) sur l' "Effet de la modification du paysage par l’homme sur la biodiversité dans les paysages de bocage : vers des indicateurs intégratifs".
LANDBIO_Paysage-bocage-fig1

Les activités humaines impactent largement la biodiversité, par le biais de modifications des pratiques agricoles et de la structure du paysage. LANDBIO a pour objectifs d'analyser ces modifications à l’échelle du paysage pour différentes trajectoires de gestion.

L’étude portera sur un large dispositif d’échantillonnage avec 30 fenêtres de paysage distribuées au sein du bassin versant du Couesnon et sélectionnées pour représenter un gradient d’hétérogénéité et de quantité d’habitats semi-naturels (prairies permanentes et haies).

Les travaux de recherche seront structurés en 3 axes :
1.) le 1er axe s’intéressera à analyser la biodiversité dans ces fenêtres paysagères en utilisant des méthodes émergentes telles que la télédétection basée sur des séries temporelles d’images satellitaires en libre accès (Sentinel 2) et des d’approches en éco-acoustique, toutes deux permettant d’évaluer la biodiversité potentielle. Ces résultats seront confrontés à des données issues de relevés naturalistes effectués in situ et portant sur les plantes, les carabes et les oiseaux. Ces trois groupes taxonomiques ont été choisis pour leur capacité de dispersion et leur échelle de réponse différente.
2.) Le second axe se focalise sur l’analyse de l’effet des modifications du paysage dans l’espace et dans le temps (1990 ; 2006 ; 2018) sur la biodiversité actuelle. Nous testerons également des paysages futurs à partir d’un modèle développé pour simuler et prédire des scénarios d’évolution réaliste du paysage à horizon 2050 sur le bassin versant du Couesnon. Ce modèle, développé lors du projet Interreg ALICE, est basé sur des scénarios plausibles et gouvernés entre autres par la décision humaine. Sur la base des résultats obtenus dans l’axe 1 et 2,
3.) Le troisième axe a pour but d’analyser et de comparer les trois types d’indicateurs que sont ceux issus de la télédétection, l’acoustique et les indices multi-groupes calculés à partir des relevés naturalistes. A partir de cette analyse, nous serons en mesure de mieux comprendre l’effet des pratiques humaines sur la structure des paysages et la biodiversité, et d’en comprendre les mécanismes. Nous réaliserons également une synthèse des avantages et limites de chaque indicateur intégratif afin de proposer une méthodologie potentiellement adaptable à d’autres paysages bocagers.


LANDBIO est constitué d’un consortium national de 4 laboratoires de recherche dont deux rennais à l'OSUR, le laboratoire ECOBIO (porteur du projet) et le laboratoire LETG-Rennes.

 

LANDBIO_Paysage-bocage-fig2