RIVAGES Normands 2100

Soumis par Alain-Herve Le Gall le ven 26/08/2022 - 08:28
Recherche sur les Inondations Venant des Aquifères et Gestion des Eaux Salées
Logo du programme RIVAGES Normands 2100

Un programme encadré par :

  • l'Observatoire des Sciences de l'Université de Rennes
  • l'Université de Rennes
  • l'Université de Caen
  • l'École des Hautes Etudes en Santé Publique
  • l'Agence de l'eau Seine-Normandie
  • la DREAL Normandie

 

Extrait de la description du projet :

Le programme Rivages normands 2100 vise à comprendre les impacts du changement climatique sur l’évolution des risques hydrogéologiques et socio-économiques littoraux (inondation et salinisation des aquifères). Le projet a pour objectif final de proposer des stratégies réalistes d’adaptation des activités socio-économiques sur le littoral pour répondre aux impacts du changement climatique. Il repose sur l'étude en profondeur d'un petit nombre de sites de référence, sélectionnés pour leurs caractéristiques hydrologiques et socio-économiques. Le choix de sites représentatifs aux caractéristiques contrastées permettra une appréhension plus globale de la problématique.
La phase I porte sur une durée de 4 ans, de 2019 à 2023, et est structuré à travers 4 étapes :

(1) améliorer la connaissance de l'évolution des aléas hydrogéologiques (salinisation, inondations...) sur le littoral normand, en réponse aux changements climatiques à travers la modélisation hydrologique des sites caractéristiques instrumentés ;
(2) identifier à partir de ces modèles le rôle des mécanismes principaux selon les configurations morpho-hydrologiques permettant une extrapolation à l’ensemble des territoires et produire une typologie des risques sur les différents territoires ;
(3) analyser des trajectoires potentielles d’évolution socio-économique de ces territoires.
(4) proposer à partir des études conjointes hydrologiques et socio-économiques, les stratégies réalistes d’adaptation.

En raison de la crise sanitaire, du retard pris dans l’implantation du réseau de suivi, du démarrage différé de la thèse en socioéconomie et de l’impossibilité de lancer les travaux sur la salinisation sans de données de suivi, les financeurs du projet se sont accordés sur la nécessité de prolonger le programme.
La phase II porte sur une durée de 2 ans, de 2023 à 2025, et est structuré à travers 3 étape :

(1) valorisation des résultats
(2) co-construction des scénarios
(3) extension à de nouveaux sites régionaux

Illustration d'une vague bleue